Noël MARCHAND

2001 - Le gardien de la paix motocycliste Noël Marchand est fauché par un conducteur en état d'ivresse près de Tours. Âge de 53 ans il était marié et père de trois enfants : Virginie, Isabelle et Olivier.

Si vous êtes un proche de la victime, merci de me contacter.
Vendredi 7 Septembre 2001. Deux gardiens de la paix de la Brigade Motocycliste Urbaine de Tours (Indre et Loire) viennent de procéder au contrôle d'un poids-lourd sur la Route de la Membrolle, commune de Saint-Cyr-sur-Loire.

Vers 15h30, alors qu'il se trouve en amont pour aménager le flux de la circulation, le gardien de la paix Noël Marchand est percuté par un automobiliste, dont le véhicule vient s'encastrer dans le camion. Le chauffard accuse un taux d'alcoolémie de 0,84mg d'alcool par litre d'air expiré. Marié et père de trois enfants, le policier décédait quelques instants plus tard des suites de graves traumatismes. Il avait cinquante-trois ans.

Originaire de la région Tourangelle, Noël Marchand était le secrétaire général du Club Motocycliste de la Police Nationale Centre-Pays-de-Loire depuis près de trente ans. Il était à l'initiative de la création du Rallye des Turons. Reconnu pour son engagement, sa disponibilité et son amabilité, il était entré dans la Police Nationale en 1971 et rejoignait dès 1975 la BMU de Tours pour ne plus la quitter. La moto était effectivement sa passion, et il avait su la mettre au service de la sécurité de ses concitoyens, animant chaque été à la Foire de Tours une piste d'initiation à la conduite moto pour les jeunes.

Nommé Lieutenant de police à titre posthume, Noël Marchand est également décoré de la médaille d'or pour acte de courage et de dévouement, et reçoit la croix de chevalier dans l'ordre national du mérite.

Sources :
La Nouvelle république du 09/09/2011, "En mémoire de Noël Marchand"
Magazine CMPN N°066, année 2001, article dédié "Salut Nono..."

Mentions légales

Toutes les informations et photographies contenues dans les récits qui suivent ont été obtenues à partir de recoupement d'articles de presse archivés et/ou numérisés dans les moteurs de recherches, et/ou à partir des nombreuses correspondances avec les proches des victimes. Les sources sont citées mais il faut rester prudent sur leur fiabilité.

Les propos injurieux, haineux, indécents et globalement hors sujet ne seront pas acceptés. Il s'agit avant toute chose de rendre hommage à ces personnes.

Tous droits réservés.